Commentaire sur l’épidémie de bêtise

Les théoriciens de la conspiration ont le réflexe de croire, parfois à raison, qu’on « nous cache quelque chose ».

Mais dans le cas des « virus médiatiques », ils se disent qu’on nous cache la gravité du problème, et partagent alors les estimations les plus folles ou élaborent des scénarios de science-fiction, quand ils ne divaguent pas sur le Chinois qui ne connaîtrait pas l’hygiène.

Contrairement aux théoriciens de la conspiration, je pense avoir cerné exactement quel est le problème, car j’ai eu le temps et l’envie de m’intéresser à la médecine – j’ai donc toutes les pièces du puzzle.

Cette histoire de coronavirus ne doit pas être interprétée selon les scénarios fantasmés habituels : 1) une pandémie sous-évaluée par le gouvernement chinois ou d’autres institutions 2) un virus créé dans un laboratoire, ou qui s’en serait échappé, par exemple du BSL-4 à Wuhan.

Presque tous les articles mainstream ET alternatifs sont dans ce même paradigme qui laisse place aux fantasmes…
à l’exception notable de Jon Rappoport, journaliste d’investigation depuis près de 40 ans, et qui a déjà couvert par le passé d’autres de ces « virus », notamment le SRAS. Voici ce qu’il a découvert.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s